5 toxines environnementales qui détruisent le cerveau      

Ce n’est un secret pour personne que nous vivons dans un monde de toxines. Mais si vous ne savez pas exactement à quel point ces toxines sont dangereuses pour votre santé, nous vous recommandons de continuer la lecture.

Le Dr David Bellinger, professeur de neurologie à la Harvard Medical School a comparé les niveaux d’intelligence chez les enfants dont les mères avaient été exposées à des neurotoxines pendant la grossesse et ceux dont les mères n’avaient pas été exposées pendant leur grossesse. Ses résultats ont montré une perte totale de 16,9 millions de points de QI. Cela était dû en grande partie à l’exposition aux pesticides les plus couramment utilisés en agriculture, les organophosphates. Bellinger et d’autres experts estiment qu’un certain nombre de toxines endommagent le cerveau des enfants à naître. Ils abaissent le QI et sont à l’origine du TDAH et des troubles du spectre autistique. Ces chercheurs estiment que «les enfants du monde entier sont exposés à des produits chimiques toxiques non reconnus qui érodent silencieusement l’intelligence, perturbent les comportements, tronquent les réalisations futures et nuisent aux sociétés».





Alors de quelles toxines parlons-nous?

  1. Arsenic

Les eaux souterraines truffées d’arsenic touchent environ 750 000 personnes, dont beaucoup en Asie du Sud. L’arsenic est un élément semi-métallique naturellement présent dans la croûte terrestre, mais l’exposition pose problème. L’exposition humaine provoque des cancers, des lésions des vaisseaux sanguins, des battements de coeur anormaux et d’autres maladies. La localisation de l’arsenic affecte la peau, le foie, les poumons et les reins et peut éventuellement entraîner la mort. L’exposition à l’arsenic pendant la grossesse peut entraîner une fausse couche ou des anomalies congénitales. Les enfants exposés à l’arsenic pendant une longue période peuvent avoir un QI diminué.

Lire la suite dans la page suivante

 
Loading...
Loading...